HISTORIQUE DU PFCGL

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) a reçu un crédit de l'Association Internationale pour le Développement (IDA) du Groupe de la Banque Mondiale pour l'exécution du Projet de Facilitation du Commerce dans la Région des Grands-Lacs (PFCGL), placé sous la tutelle du Ministère du Commerce Extérieur. Le coût total du projet pour la République Démocratique du Congo s’élève à US$ 34 millions. IDA est le principal financier. La mise en œuvre du projet se ferait sur une période de cinq ans et devrait se terminer à la fin de 2020.


L’objectif de développement de ce projet est de faciliter le commerce transfrontalier en augmentant la capacité de commerce et en réduisant les coûts rencontrés par les commerçants, en particulier les petits commerçants et les femmes, à des endroits ciblés aux zones frontalières.

Le PFCGL vient en appui à la mise en œuvre des mesures en vue de répondre aux obstacles les plus contraignants le long de la frontière entre la RDC et ses voisins de la Région des Grands-Lacs ; à savoir la faiblesse des infrastructures, les réformes de procédures et la gestion des frontières. Un appui est également apporté à une politique de consultation régionale ainsi qu’aux mécanismes d'harmonisation et de mise en œuvre des réglementations adoptées au niveau régional, en particulier celles développées par le COMESA.

Quelques dates : 
-Approbation du prêt : 25 septembre 2015
-signature de l’Accord de financement : 27 octobre 2015
-Entrée en vigueur du projet : 15 septembre 2016
-Dernier décaissement :25 septembre 2020
-Clôture de la première phase du projet : 31 décembre 2020


Agences d’exécution

Le Ministère du Commerce Extérieur assure la responsabilité globale de la coordination, de l’exécution et de la supervision du projet au niveau national. Le Ministère du Commerce Extérieur, à travers une Unité de Gestion du Projet (UGP), gère les composantes du projet, à l’exception de la composante 1, dont l’exécution technique est confiée à la Cellule Infrastructures du Ministère des Infrastructures et Travaux Publics.


1.Instrument légal
Le Protocole d’Accord de crédit n° 5724-ZR a été conclu entre la RDC et l’IDA en date du 27 octobre 2015 pour le financement de ce projet.

3.1.Aperçu général du projet

L’Objectif de Développement de ce Projet est de faciliter le commerce frontalier en augmentant la capacité de commerce et en réduisant les coûts supportés par les commerçants, en particulier les petits commerçants et les femmes, à des lieux ciblés dans les régions frontalières.

La « capacité de commerce » dans le contexte de ce projet est définie comme la capacité des infrastructures comme  les marchés frontaliers et les installations frontalières de gérer un flux accru de biens, de services et de personnes, ainsi que la capacité des organismes gouvernementaux à la frontière de fournir des services efficaces et de haute qualité.

3.2. Composantes du projet

Le projet comprend les 4 composantes ci-après :

1.Amélioration des infrastructures (24,25 millions d’USD) ;
2.Réformes des procédures visant à faciliter le commerce transfrontalier (2,80 millions d’USD) ;
3.Gestion des frontières basée sur la performance (2,20 millions d’USD) ;
4.Soutien à la mise en œuvre du projet, à la communication et au Suivi et Evaluation (4,75 millions d’USD).

Le coût total du projet pour la RDC est d’environ 34 millions d’USD.
3.4. Les bénéficiaires du projet 
Les bénéficiaires du projet sont principalement les commerçants frontaliers, en particulier les femmes, les voyageurs, les autres migrants, et les familles vulnérables dans les zones frontalières.