Construction d’un poste frontalier à arrêt ou guichet unique à Ruzizi 1 à Bukavu

Partager cet article :

Facebook Twitter Linkedin email

Le jeudi 20 février 2020, le Gouverneur de la province du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje Kasi, a posé la première pierre pour la construction des infrastructures définitives au poste frontalier de Ruzizi 1, dans la ville de Bukavu. Cette infrastructure permettra l’opérationnalisation d’un bureau à contrôle national juxtaposé à arrêt unique (One Stop Border Post) ou poste frontalier à arrêt unique comme c’est le cas actuellement à la Grande Barriere de Goma au Nord Kivu.

Le concept de poste frontalier à arrêt unique 

Une fois achevées, les installations feront partie d'un concept  connu sous le nom de « poste frontière à arrêt unique. Ce système permet au migrant de remplir les formalités une fois pour toute d’un seul coté de la frontière soit au Rwanda (Rusisi) soit en RDC (Ruzizi 1er) au lieu de l’ancien système qui obligeait le migrant à les faire deux fois de deux cotés.

Le poste frontalier à arret unique vise à mettre fin au cauchemar quotidien du passage de la frontière, grâce à un système fluide et efficace intégrant toutes les procédures, telles que les douanes, l'immigration et les autorisations de véhicules. Ce système efficace permet de  réduire le temps  de l'ensemble des formalités lors d'un seul arrêt pour un contrôle conjoint des autorités de chaque côté de la frontière. Le poste frontalier à arrêt unique présente bien des avantages comme la réduction du coût pour les transactions, le commerce international simplifié , le renforcement des agences des postes douaniers , la transparence de gestion et de redevabilité. Le poste frontalier à arrêt unique garantit une circulation plus rapide et efficace des migrants et des véhicules.

L’expérience fait actuellement ses preuves à la Grande Barriere de Goma (RDC) et Gyseny (Rwanda)

Partenariat Banque mondiale - RDC 

Ces travaux qui entrent dans le cadre du Projet de Facilitation du Commerce dans la région des Grands Lacs (PFCGL) marque la concrétisation du partenariat entre la Banque mondiale et le gouvernement de la RDC dans la volonté de lutter contre la pauvreté en améliorant les conditions de travail des agents des services aux frontières et l’augmentation des revenus des petits commerçants transfrontaliers, qui sont les premiers bénéficiaires du projet PFCGL .
Outre le système de poste frontalier à arrêt unique, es travaux consistent en l’érection d’un bâtiment administratif de deux niveaux, un parking moderne, un poste de sécurité, une esplanade des piétons, un entrepôt et chambre froide, poste de police, des toilettes publiques, un bloc technique (comprenant une cabine électrique, un groupe électrogène et un dépôt),une citerne à eau de 200 m3,un parking import en béton armé, un parking export, un parking personnel, une fosse septique, un marquage sur la chaussée pour la circulation piétonnière, un pont et une clôture. Des scanners, des portiques, balances-étiqueteuses et des ponts bascules seront également installés pour  rendre les procédures plus souples. Ces travaux sont exécutés par l’entreprise chinoise « China First Highway Engineering Company » (CFHEC). 

Cellule de Communication du PFCGL